Aller au contenu
diagnostics pollution des sols caete france girs

Contacts directs par régions
01 45 397 151 Paris et régions Nord, Nord/Ouest
04 84 894 060 Lyon, Marseille, Sud et Sud/Ouest
03 80 410 410 Dijon, régions Centre et Ouest
03 85 480 217 Régions Est et Nord/Est

Diagnostics pollution des sols
Pollution des sols et santé humaine
0
diagnostic pollution sol experience
ALCOR
depuis 2001
diagnostic pollution sol rapide
Réactivité
délais courts
diagnostic pollution sol ventes
Présence
nationale
diagnostic pollutions
Diagnostic pollution des sols
toutes régions, tarifs maîtrisés
suite pollution
ALCOR Diagnostic pollution

Pollution des sols et santé humaine

Temps de lecture : 9 minutes

Les effets néfastes de la pollution du sol sur la santé humaine

La pollution des sols sur la santé humaine à des effets néfastes pouvant être constatés à plusieurs niveaux. Tout d’abord il faut savoir que les sols peuvent être pollués de différentes manières. Par exemple, l’application répétée de pesticides est un problème majeur car elle réduit la biodiversité et la résilience des sols, et peut entraîner la contamination des aliments et des aliments pour animaux. Le plan d’action “zéro pollution” fixe des objectifs de réduction de 50% de l’utilisation des pesticides chimiques et des risques qu’ils présentent, ainsi que de 50% de réduction de l’utilisation des pesticides les plus dangereux d’ici 2030 (pour plus d’informations, consultez la section sur la production et la consommation sans pollution). Les excès de nutriments sont une autre source de pollution des sols. Ils entraînent l’eutrophisation des écosystèmes, une réduction de la biodiversité, et résultent de l’application d’engrais et de fumier ou de la déposition de certains polluants atmosphériques. Le plan d’action “zéro pollution” fixe un objectif de réduction d’au moins 50% des pertes de nutriments liées à une application excessive d’ici 2030 (pour plus d’informations, consultez l’analyse de la pollution sans pollution sur les pertes de nutriments). Un autre objectif visant à promouvoir des sols plus sains nécessite une réduction de 25% de la superficie des terres affectées par la pollution atmosphérique ; cet objectif est évalué dans la section sur l’air et les écosystèmes.

La stratégie de l’UE pour les sols à l’horizon 2030 réitère l’objectif “zéro pollution” selon lequel, d’ici 2050, la pollution des sols devrait être si faible qu’elle ne nuit plus à la santé humaine (CE, 2021). La stratégie donne la priorité à la prévention de la pollution à la source, ce qui est conforme à la hiérarchie “zéro pollution”. La stratégie des sols propose une future loi sur la santé des sols ; on s’attend à ce qu’elle prévoie l’identification, l’inventaire et la remédiation des sites contaminés, réduisant ainsi considérablement les risques.

Pollution des sols et santé humaine

Pollution des sols et santé, les sols soutiennent la santé humaine

Des sols sains fournissent des aliments nutritifs, de l’eau potable propre, des matières premières et des fonctions de séquestration du carbone – des services écosystémiques essentiels pour garantir la sécurité alimentaire, lutter contre le changement climatique et préserver la santé humaine (Montanarella et Panagos, 2021).
La pollution des sols affecte la sécurité alimentaire de deux manières. Premièrement, elle peut réduire les rendements des cultures, car les polluants toxiques dégradent les sols à long terme. Deuxièmement, elle peut rendre les aliments impropres à la consommation humaine (Rodríguez-Eugenio et al., 2018).

Pollution des sols et santé : Il est estimé que l’exposition humaine à la pollution des sols contribue à plus de 500 000 décès prématurés chaque année dans le monde (Landrigan et al., 2018). La plupart de ces décès surviennent chez des groupes vulnérables.

La pollution du sol est un problème grave qui affecte la santé humaine. Les effets néfastes de la pollution du sol sur la santé humaine peuvent être graves et à long terme. La contamination des sols par des produits chimiques, des métaux lourds et des matières organiques peut entraîner une variété de problèmes de santé.
Les principaux effets néfastes de la pollution du sol sur la santé humaine comprennent les maladies respiratoires, les allergies, les troubles neurologiques et le cancer. Les particules fines présentes dans l’air peuvent pénétrer dans les poumons et provoquer des irritations et des inflammations qui peuvent entraîner une augmentation du risque de maladies respiratoires telles que l’asthme, la bronchite chronique et l’emphysème. De plus, certaines substances chimiques présentes dans le sol peuvent provoquer des allergies ou des réactions immunitaires chez certaines personnes sensibles.

Les métaux lourds tels que le plomb, le mercure et le cadmium présents dans le sol peuvent également causer des problèmes neurologiques tels que des maux de tête, des étourdissements, une perte de mémoire et une confusion mentale. Ces métaux lourds peuvent également être absorbés par les plantes et se retrouver dans les aliments consommés par les humains, ce qui augmente le risque de toxicité pour les personnes qui en consomment.

Enfin, certains produits chimiques présents dans le sol peuvent être cancérigènes et augmenter le risque de développer un cancer chez les personnes exposées à ces produits chimiques. Les cancers liés à la pollution du sol comprennent notamment le cancer du foie, du rein et du sang.

Par conséquent, il est important de prendre conscience des effets néfastes de la pollution du sol sur la santé humaine afin de protéger sa propre santé ainsi que celle des autres. Des mesures doivent être prises pour réduire quantité de produis toxiques utilisés d l’environnement ainsi que pour limiter l’position aux métaux lourds et aux matières organiques contenues dans le sol.

Pollution des sols et santé / Ci-dessous participants (adultes non-fumeurs, âgés de 20 à 39 ans) dont le cadmium est supérieur aux valeurs indicatives dans neuf pays européens, menée entre 2014 et 2020 :

Pourcentage pollution sols

La prévention et le contrôle de la pollution du sol

La prévention et le contrôle de la pollution du sol sont des mesures essentielles pour protéger l’environnement et la santé humaine. La pollution du sol est un problème environnemental grave qui peut avoir des conséquences néfastes sur la qualité de l’air, de l’eau et des sols. Elle peut également entraîner des maladies graves chez les êtres humains et les animaux.

Pour prévenir et contrôler la pollution du sol, il est important d’adopter une approche intégrée qui comprend des mesures à court et à long terme. Les mesures à court terme comprennent le contrôle des sources de pollution, le traitement des eaux usées, le recyclage des déchets et l’utilisation d’engrais organiques. Les mesures à long terme incluent la protection des zones sensibles, la réduction de l’utilisation de produits chimiques toxiques, l’amélioration de la gestion des déchets et l’utilisation d’une agriculture durable.

Il est également important que les gouvernements prennent des mesures pour réglementer les activités industrielles qui contribuent à la pollution sol. Ces mesures peuvent inclure l’imposition de taxes sur les produits chimiques toxiques, l’interdiction ou la limitation de certaines activités industrielles polluantes, ainsi que le renforcement des normes environnementales existantes. De plus, il est important que les entreprises soient tenues responsables de leurs activités polluantes et qu’elles soient encouragées à adopter des technologies propres pour réduire leur impact sur l’environnement.

Enfin, il est important que les citoyens prennent conscience de la gravité du problème et agissent pour prévenir et contrôler la pollution du sol. Cela peut inclure le recyclage des déchets ménagers, l’utilisation d’engrais organiques plutôt que chimiques, ainsi que le respect des règles environnementales locales. En agissant ensemble, nous pouvons tous contribuer à prévenir et à contrôler la pollution du sol afin de protéger notre environnement pour les générations futures.

On estime que les dépenses publiques et privées allouées aux problèmes liés aux sols contaminés s’élèvent à environ 240 millions d’euros par an (Ernst & Young, 2013). Le coût total annuel de la remédiation des sites contaminés a été estimé à 119 milliards d’euros.

Antimicrobiens et résistance aux antimicrobiens

La pollution des sols peut conduire à la propagation de gènes de résistance aux antimicrobiens, affectant la santé en augmentant la résistance humaine aux médicaments antimicrobiens. Des gènes de résistance aux antimicrobiens dans les micro-organismes du sol (résultant de l’irrigation avec de l’eau contaminée, des antibiotiques présents dans les boues d’épuration répandues sur les terres et des antibiotiques présents dans les fumiers animaux) ont été observés et sont considérés comme des contaminants émergents, représentant un risque potentiel pour la santé humaine à l’échelle mondiale (Rodríguez-Eugenio et al., 2018). Le sujet de la résistance aux antimicrobiens est abordé plus en détail dans la section santé et produits chimiques de cette évaluation.

Les sources principales de la pollution du sol

Exposition humaine à la pollution des sols :
Lorsqu’ils passent du temps à l’extérieur, les personnes peuvent être exposées à des sols pollués par un contact direct avec la peau ou en inhalant de la poussière. En particulier, les enfants qui jouent sur le sol peuvent ingérer ou inhaler du sol pollué. Les sols dans les zones urbaines, tels que les parcs et les jardins domestiques, sont un réservoir de contaminants (Li et al., 2018).

Le degré d’exposition dépend probablement des conditions météorologiques et des sols, ainsi que de la distance par rapport aux sources de pollution. Les sources comprennent les champs agricoles sur lesquels des pesticides, des engrais, des eaux usées et des boues d’épuration peuvent être utilisés ; ainsi que la production industrielle, les opérations minières et les installations de gestion des déchets, où des matières dangereuses peuvent être utilisées ou stockées, entraînant des émissions dans l’air, l’eau et les sols.

Les gens peuvent également être exposés indirectement aux polluants du sol par le biais de l’eau potable ou de l’eau de baignade contaminées. Ils pourraient également consommer des aliments contaminés cultivés dans des sols pollués, ou des produits provenant d’animaux nourris avec des aliments contaminés. Des informations supplémentaires sur les contaminants dans les aliments sont disponibles dans l’évaluation des produits chimiques et de la santé.

Beaucoup des nouveaux contaminants préoccupants dans les sols, tels que les substances “per- et polyfluoroalkyliques (PFAS)“, les phtalates et les retardateurs de flamme, sont associés à des effets importants sur la santé (Maddela et al., 2022).

Les points chauds d’exposition humaine à la pollution des sols sont les sites contaminés, certains sols agricoles et urbains, ainsi que les terres qui ont été inondées auparavant. Une étude allemande a surveillé les polluants toxiques dans les sols des plaines inondables le long de la rivière Elbe en Europe centrale et a évalué les risques pour la santé (Rinklebe et al., 2019). La rivière Elbe et ses affluents sont parmi les rivières les plus polluées d’Europe en raison d’une longue histoire d’activité industrielle intensive. Dans le même temps, ces sols de plaines inondables sont très fertiles et sont souvent utilisés à des fins agricoles. Autour de la rivière Elbe centrale, l’arsenic s’est avéré être le principal contributeur aux risques sanitaires, suivi du chrome, du vanadium et du plomb. L’étude a révélé que la santé des enfants était bien plus exposée que celle des adultes.

Des concentrations élevées et croissantes de cadmium ont été trouvées dans les sols agricoles de surface dans toute l’Europe, principalement en raison de l’utilisation de fertilisants phosphatés. Le cadmium est un métal lourd ; l’alimentation est la principale voie d’exposition chez les non-fumeurs (les fumeurs sont régulièrement exposés au cadmium par la fumée de cigarette).

Pollution des sols autour des installations industrielles et des sites contaminés

La plupart des polluants émis dans l’air ou l’eau par les activités industrielles finissent par se retrouver dans les sols : une voie typique de dispersion est le ruissellement de surface vers les cours d’eau et les sols, à partir desquels les polluants s’infiltrent dans les eaux souterraines.

Pollution des sols et santé : Une récente étude a examiné les impacts sur la santé des ménages vivant près de trois sites miniers et/ou industriels pollués en France, au Portugal et en Espagne. L’étude a constaté des effets clairs sur la santé, notamment une diminution du poids à la naissance, un état de santé plus faible chez les enfants, un risque accru de maladies chroniques chez les adultes et une mortalité prématurée plus élevée. En termes de coûts socio-économiques, l’étude a révélé des taux plus élevés d’absentéisme scolaire et une demande accrue de services de santé chez les résidents des zones polluées, les ménages les plus pauvres et les moins éduqués étant les plus vulnérables à la pollution (Levasseur et al., 2021). Une deuxième étude a examiné les impacts sur la santé de 1 544 sites d’enfouissement de déchets sur les populations locales à travers l’Europe. Elle a estimé qu’une perte totale de 61 325 années de vie ajustées en fonction de l’incapacité (DALY) était associée à des problèmes de santé tels que le faible poids à la naissance, les anomalies congénitales, les maladies respiratoires et les troubles olfactifs (Shaddick et al., 2018). Une étude allemande a trouvé des niveaux plus élevés de plomb et de cadmium dans le sang des enfants vivant à proximité de fonderies de métaux en Rhénanie-du-Nord-Westphalie que chez les enfants vivant ailleurs (Wilhelm et al., 2005).

On estime actuellement à 2,8 millions le nombre de sites potentiellement contaminés dans l’UE. Une grande proportion d’entre eux sont des sites hérités (appelés sites en friche), souvent de propriété inconnue (Payá Pérez et Rodríguez Eugenio, 2018). Cette estimation est considérée comme conservatrice et le nombre de sites potentiellement contaminés dans l’ensemble de l’UE est probablement sous-estimé, selon les activités polluantes prises en compte (AEE, 2022). La proportion de sites non enregistrés et de sites qui n’ont pas fait l’objet d’une évaluation des risques est importante (plus de 50 %). La figure 22 montre que les tendances récentes en matière de gestion des sites contaminés sont positives, cependant, les niveaux d’action nationale diffèrent considérablement d’un pays de l’UE à l’autre. Le grand nombre de sites contaminés non détectés/supposés constitue un risque sérieux pour les citoyens et l’environnement.

Progrès dans la gestion des sites contaminés dans l’UE, nombre total de sites assainis enregistrés :

Progression de la pollution des sols en Europe

Les mesures à prendre pour réduire la pollution du sol

La pollution du sol est un problème environnemental grave qui peut avoir des conséquences néfastes sur la santé humaine et animale. Pour réduire la pollution du sol, il est important de prendre des mesures pour prévenir et contrôler les sources de contamination.

Tout d’abord, il est essentiel de limiter l’utilisation des produits chimiques et des pesticides dans les activités agricoles et industrielles. Les agriculteurs doivent adopter des pratiques agricoles durables telles que l’utilisation de compost organique, le paillage et la rotation des cultures pour réduire l’utilisation des produits chimiques. De plus, les entreprises doivent adopter des technologies propres pour réduire leur empreinte environnementale.

Deuxièmement, il est important de surveiller et de contrôler les rejets industriels et domestiques dans le sol. Les entreprises doivent mettre en place des systèmes de traitement des eaux usées pour éviter la contamination du sol par les produits chimiques et autres contaminants. De même, les ménages doivent être encouragés à recycler leurs déchets plutôt que de les jeter directement dans le sol.

Enfin, il est important de promouvoir une gestion des terres afin protéger le sol contre la pollution. Les gouvernements devraient mettre en place des politiques visant à encourager la conservation et la restauration des terres, ainsi qu’à promouvoir l’utilisation durable des ressources naturelles. De plus, ils devraient encourager l’adoption de pratiques agricoles durables telles que l’agroforesterie et l’agriculture biologique pour améliorer la qualité du sol.

L’importance des efforts internationaux pour lutter contre la pollution du sol

Pollution des sols et santé : Lutter contre la pollution du sol est une tâche importante pour les efforts internationaux. La pollution du sol peut avoir des conséquences néfastes sur l’environnement et la santé humaine, et elle peut également entraîner des pertes économiques importantes. Les efforts internationaux visent à réduire la pollution du sol en prenant des mesures pour limiter les sources de pollution et en améliorant les technologies et les pratiques qui peuvent aider à protéger le sol.

Les efforts internationaux pour lutter contre la pollution du sol comprennent des initiatives telles que le Programme des Nations Unies pour l’environnement, qui vise à promouvoir un développement durable et à protéger l’environnement mondial. Ce programme travaille avec les gouvernements nationaux, les organisations internationales et les communautés locales pour mettre en œuvre des politiques des programmes visant à réduire la pollution du sol. Il suffit également de sensibiliser le public aux problèmes liés la pollution du sol et promouvoir des durables.

De plus, de nombreuses organisations internationales travaillent ensemble lutter contre la pollution du sol. Par exemple, l’Organisation mondiale de santé (OMS) collabore avec d’autres organismes internationaux pour surveiller et contrôler la qualité de l’air, de l’eau et du sol afin de réduire les risques sanitaires associés à la pollution du sol. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) travaille également avec d’autres organismes internationaux pour promouvoir des pratiques agricoles durables qui limitent la contamination des terres par les produits chimiques agricoles.

Enfin, il existe un certain nombre d’initiatives internationales visant à encourager le recyclage et le réemploi des matières premières afin de réduire le volume de déchets qui finissent par polluer le sol. Ces initiatives comprennent notamment le Programme 10/10, qui encourage les entreprises à recycler 10 % de leurs déchets chaque année, ainsi que divers programmes visant à encourager le compostage domestique ou industriel. Ces initiatives ont été conçues pour encourager une utilisation plus responsable des ressources naturelles afin de réduire au minimum la quantité de déchets qui finissent par polluer le sol.

En somme, il est essentiel que les efforts internationaux continuent d’être mis en oeuvre afin de l contre la pollution du. Ces efforts devra inclure une surveillance accrue des sources de pollution, une meilleure sensibilisation publique aux problèmes liés à la pollution du sol, ainsi qu’une promotion active des pratiques durables telles que le recyclage et le compostage. Seuls ces efforts conjoints peuvent permettre d’assurer un avenir durable pour nos terres arables et nos eaux souterraines.

Pollution des sols et santé, conclusion

La pollution du sol est un problème sérieux qui affecte la santé humaine et l’environnement. Elle peut être causée par des produits chimiques, des métaux lourds, des déchets industriels et agricoles, ainsi que par des micro-organismes pathogènes. Les conséquences pour la santé humaine peuvent être graves et comprennent des maladies respiratoires et digestives.

Lire aussi :

Diagnostic pollution des sols / Quand faire un diagnostic pollution ? / Quel est le prix d’un Diagnostic pollution des sols ?

Autres articles simialires : Le diagnostic sol pollué est-il une obligation ? / Cause de la pollution des sols / Diagnostic Pollution des sols Paris et Région Parisienne / Diagnostic pollution des sols à Lyon / Diagnostic pollution des sols à Marseille

  • 1. Toutes activités, pour les ventes, crédits-baux, permis, etc.
  • 2. Missions Normées NFX 31-620-2
  • 3. Devis rapides et délais courts
  • 4. Toutes régions depuis 2001
Diagnostics
Demandes
Tarifs
Appels
Suivant