Diagnostic immobilier

 

Diagnostic gaz, ce qu’il faut absolument savoir avant de passer votre certification

 

Voir aussi article Diagnostic gaz, formation / certification, ce qu’il faut savoir

Le diagnostiqueur doit avant sa mission :
demander que les locaux soient visitables et accessibles
conseiller la présence des occupants lors du diagnostic
vérifier que les appareils soient en service
vérifier que l’installation soit alimentée en gaz

Un local contenant un appareil de cuisson doit obligatoirement posséder une entrée et une sortie d’air

Il existe trois grandes familles de combustibles gazeux

Une gazinière peut être installée dans un local d’un volume de 8 m³

Une alimentation par tige-cuisine permet un raccordement à l’appareil de cuisson en TFEM (Tuyau Flexible à Embout Mécanique)

Les composés suivant portent l’appellation de GPL :
le propane
le butane

Le butane et le propane sont plus lourd que l’air. Le gaz naturel est plus léger que l’air.

Formules chimiques :
Butane C4H10
Propane C3H8
Gaz naturel Méthane CH4

Le raccordement d’un tube souple directement sur une tuyauterie cuivre est interdite et présente un caractère de danger grave et immédiat

Une chaudière mixte peut entrer dans les types d’appareils B et C

La pression de distribution basse pression est jusqu’ à 0,05 bar inclus

Les tubes en polyéthylène ne peuvent pas être utilisés à l’intérieur des bâtiments

D’après la NFP 45-500, le ROAI n’est pas obligatoire (Vanne d’arrêt gaz, robinet R.O.A.I. gaz : Robinet gaz de sécurité à Obturation Automatique Intégrée (déclencheur par excès de débit)). Le robinet doit être accessible et manœuvrable, installé à une hauteur comprise entre 5cm et 1,70m du sol. La date de validité du tuyau flexible ne doit pas être dépassée (10 ans pour les tuyaux en caoutchouc, sans date limite pour les tuyaux en inox). Les grilles de ventilation (haute et basse) dans la pièce où se trouvent vos appareils de gaz ne doivent pas être obstruées. L’arrêté du 26 juin 1996 modifiant l’arrêté du 2 août 1977 (article 10) précise qu’à compter du 1er juillet 1997, les nouvelles installations de gaz dans les bâtiments neufs ou existants devront être munies d’un système de déclenchement (R.O.A.I : série BD 2955) assurant automatiquement la coupure de l’alimentation en gaz des appareils de cuisson en cas de sectionnement ou de débranchement du tuyau flexible alimentant lesdits appareils.

En cas d’absence de compteur ou de compteur bloqué, le contrôle s’effectuera à l’aide d’un produit moussant sur tous les raccords

L’émission de monoxyde de carbone est causée par une mauvaise combustion

Pour un CENR, il n’y a pas d’anomalie lorsque le CO a une concentration dans l’air inférieure à 30 ppm

Les gaz de pétroles liquéfiés sont plus lourds que l’air

Les gaz naturels sont pourvus d’un composant ajouté pour être odorant (le tétrahydrauthiophène) et sont incolores

15 m³ est le volume minimal pour l’installation d’un CENR

Une mauvaise combustion d’un appareil non étanche peut générer un risque d’intoxication par CO et générer un risque d’intoxication par monoxyde de carbone

Lorsqu’il y a une hotte raccordée dans la même pièce qu’un appareil à tirage naturel, on doit effectuer une mesure de CO avec la hotte en fonctionnement et à l’arrêt.
Par contre on ne doit pas effectuer une mesure de tirage avec la hotte en fonctionnement et à l’arrêt.

Une hotte en fonctionnement, raccordée, peut créer une dépression dans le local et provoquer un refoulement des produits de combustion de l’appareil à tirage naturel dans celui-ci

Lorsqu’une hotte raccordée vers l’extérieur est placé dans une pièce comportant un appareil à tirage naturel, c’est une anomalie A2

Les matériaux autorisés pour les conduits de raccordement sont l’aluminium et l’acier inoxydable

Pour les tuyauteries fixes (alimentation en gaz), le Plomb est uniquement autorisé pour le gaz naturel (GN). Les autres matériaux utilisés sont le Cuivre, l’Acier et le Polyéthylène (PE) si enterré

Les contrôles sur un chauffe-eau non raccordé doivent porter sur :
le débordement de flamme
le débit de gaz
l’hygiène de l’atmosphère

L’utilisation d’un tube souple monté sur abouts porte caoutchouc est autorisée pour alimenter un appareil de cuisson non encastré depuis une installation au gaz naturel d’un pavillon

La longueur des tubes souples caoutchouc ne doit pas excéder 2 m

Ventilation d’une cuisine comportant un appareil de cuisson alimenté en gaz de réseau: la sortie d’air est directe, l’amenée d’air doit être directe

Pour un CENR, une concentration en CO de 35 ppm peut correspondre à une anomalie de type A2 (A2 si compris entre 30 et 50 ppm, au delà DGI)

Un CENR peut desservir 2 postes d’eau

Les chauffe-eau non raccordés non munis d’une triple sécurité peuvent être installés dans aucun local

 

Rating: 3.6/5. From 1 vote.
Please wait...