Controle thermographique

Thermographie infrarouge, maison, appartement.

Contrôle thermographique

Contrôle Thermographique : au préalable, nous effectuons le Diagnostic Performance Énergétique (DPE), qui indique la classification de votre bien. Le reportage thermographique permet de révéler sans ambiguïté :

> les défauts d’isolation
> l’absence d’étanchéité des menuiseries
> les points d’humidité et les moisissures
> les courants d’air
> les ponts thermiques…

Détectez une infiltration d’humidité dans la cavité murale et à l’intérieur de la pièce.

Révélez un défaut d’isolation dans une structure de plancher.
Le défaut peut provenir de l’absence de panneau isolant, ou de panneaux isolants incorrectement isolés, une infiltration à l’arrière d’une plinthe.

Nous pouvons aussi révéler :
> les surchauffes des tableaux électriques
> les circuits de chauffage au sol, climatisation, fuites d’eaux…

Pour un coût modeste, les défauts mis en évidence par l’imagerie thermographique et les travaux prioritaires ainsi révélés auront un retour sur investissement rapide.

Aussi, en aucun cas, nous ne vous conseillerons une entreprise d’isolation ou de rénovation.

Un deuxième contrôle thermographique après vos travaux d’isolation peut s’avérer pertinent.
En effet, outre un meilleur classement énergétique (DPE), il permet de vérifier si les objectifs sont atteints, et incite les entreprises de rénovation à une obligation de bons résultats.

 

Résumé des différents avantages fiscaux liés aux économies d’énergie :

Ils sont de quatre ordres :

  • le crédit d’impôts en faveur de l’amélioration de la performance énergétique des logements anciens,
  • le crédit d’impôt en faveur du Développement durable financé au moyen d’avances remboursables sans intérêt,
  • le « verdissement » des lois Scellier et de Robien…,
  • l’exonération de taxe foncière pour les immeubles dont le niveau de performance énergétique est supérieur aux normes en vigueur.

 

Ces avantages touchent, soit directement les bénéficiaires, soit indirectement via ceux qui distribuent ces aides :
– Dans le premier cas, l’exemple du « verdissement » de la loi Scellier permet en cas de construction d’un bâtiment BBC d’obtenir un taux de réduction porté de 20 % à 25 %.
– Dans le deuxième cas, l’avantage est indirect comme pour le prêt à taux zéro puisque le banquier, distributeur du prêt, pourra déduire de ses impôts les avances sans intérêt.

 

Rating: 4.4/5. From 10 votes.
Please wait...