Prix diagnostic pollution des sols

 

 

 

 

 

 

 

 

Le prix d’un Diagnostic pollution des sols est essentiellement estimé d’après la quantité des sondages et choix des analyses qu’il sera nécessaire d’effectuer sur le site, la superficie du site et les sources potentielles de pollution.

Une quantité de sondages insuffisante engendre des litiges. Le rapport de diagnostic est alors jugé incomplet, puisqu’il mentionnera des réserves qui engageront votre responsabilité. Ce rapport pourra être refusé par l’administration et les différents acteurs de la vente, tel que l’acheteur lui-même…

Le type d’analyses des polluants est aussi un facteur important qui conditionne le prix d’un diagnostic pollution des sols.

Il est utile de  noter que certains prestataires sous estiment dans leur devis les quantités de sondages et analyses.
Seulement pendant ou après intervention, des réserves sont émises, qui ne pourront être levées que si des investigations complémentaires sont effectuées, obligeant alors à un surcoût notable pour lever ces réserves dans le rapport final, puisque un déplacement sur le site sera à nouveau effectuer.

L’acquéreur ou le destinataire final de ce rapport ne manquera pas non plus de vous demander la levée de ces réserves et d’effectuer ces sondages préconisés.

 

Vous pouvez aussi prendre connaissance de notre article Diagnostic pollution des sols, décrivant l’ensemble des différentes étapes.

 

 

Diagnostic pollution des sols, points déterminant le prix du diagnostic :

Le site est en activité, il est constitué  de deux bâtiments industriels de type stockages, logistiques « Moissy 1 et Moissy 2 », d’une surface de 40 000 m², élevés sur dalles bétonnés.

Bâtiment 1 :
Le premier bâtiment, situé à l’Ouest, parcelle n° 121 est élevé sur dalle bétonnée.
Il comprend un ensemble de quais de chargements divisé en 3 parties (4 travées). Entre chacune de ces parties, accès accueil, bureaux et sanitaires, vestiaires sur deux niveaux.
Ce premier bâtiment comprend entres autres une salle de charge pour chariot élévateurs, deux cuves enterrées de rétention des éventuelles fuites acides batteries. Réservoir aérien d’eau distillée (détergent sol 160 ABAX). Quelques tâches d’huiles hydrauliques apparaissent aux sols, relatives à des fuites des systèmes pneumatiques des chariots élévateurs.
Local sprinkler, cuve PVC d’entretien des réseaux sprinkler.
Bungalows bureaux.

Extérieurs :
En extérieur sur cette même parcelle côté rue, local groupe électrogène et cuve enterrée gasoil et évent, d’une contenance de  6 000 litres d’après l’exploitant.
Poste de transformation électrique (pas d’accès).
Toujours côté rue, stationnement PL (quelques tâches d’huiles au sol).
Réseau incendie et réservoirs d’eaux, bassin de rétention, vanne de barrage motorisée et station de relevage.
Réseaux EU et EP.
Coffret alimentation gaz sur rue.
Un séparateur hydrocarbure, situé à l’angle Sud/Est côté rue.
À l’Est du bâtiment, plateforme de stockage extérieure et aire de lavage / stockages et regard de récupération des eaux de lavage. Cette plateforme bituminée présente des dégradations et affaissements par endroits.
Deux réservoirs eaux incendie. Parking public.
Au Nord du bâtiment, quais et voie ferroviaire.

Bâtiment 2 :
Le deuxième bâtiment, situé le plus à l’Est, parcelles n° 132 et 137 est élevé sur dalle bétonnée.
Il comprend un ensemble de quais de chargements divisé en 2 parties (4 travées). En partie centrale bureaux et sanitaires, vestiaires sur deux niveaux.
Ce bâtiment comprend entres autres deux salles de charge pour chariot élévateurs, deux cuves enterrées de rétention des éventuelles fuites acides batteries et regard longitudinal de récupération des eaux en cas d’incendie. Réservoir aérien d’eau distillée (détergent sol 160 ABAX). Quelques tâches d’huiles hydrauliques apparaissent au sol.
Bungalows bureaux.
Une cellule « zone dangereuse » est dédiée aux liquides inflammables.
Une deuxième cellule « zone dangereuse » est dédiée aux aérosols, cuve PVC additif RIA entreposée pour la maintenance du réseau.
Il est d’ailleurs à noter que ce bâtiment « Moissy 2 » est classé SEVESO.
Local chaufferie gaz.
Local moteurs sprinkler et cuve de rétention installée en cas de fuite liée au dépotage.

Extérieurs :
Accès et parkings bituminés côté rue.
Bennes de stockages sur les quais, déchets et fuites d’huiles au pied de l’une des bennes, absence de rétention.
Poste de transformation électrique (pas d’accès).
Un séparateur hydrocarbure, situé à l’angle Sud/Est.
Réseau incendie et réservoirs d’eaux, vannes de barrages motorisées et station de relevage.
Réseaux EU et EP, arrivée d’eau.
Au Nord du bâtiment, quais et continuité de la voie ferroviaire, bassin de rétention.
À l’angle Nord/Ouest, aire de dépotage gasoil des deux cuves métallique aérienne d’une contenance de 1 000 litres chacune, deux réservoirs eaux incendie.

 

En Suisse les autorités sont très attentives aux facteurs de pollution, vous pouvez prendre connaissance de cet article.

Lire notre article Diagnostic pollution du sol France, étude phases EVAL 1, 2 et 3, 03 85 480 217 / 01 45 397 151 – Contactez-nous

Rating: 4.5/5. From 14 votes.
Please wait...