etanchéité à l'air

Une excellente étanchéité à l’air peut être obtenue quel que soit le parti architectural du projet (matériaux, géométrie), cependant certains choix peuvent induire dès la conception une complexité plus ou moins importante du traitement de l’étanchéité à l’air (localisation du passage des réseaux, irrégularités en plan ou en élévation, présence d’angles rentrants, type de pose des menuiseries, etc.)

Principe de la « peau » étanche et continue :
Le principe fondamental pour assurer une bonne étanchéité de l’enveloppe est de réaliser une « peau » étanche et continue. En plan et en coupe, le concepteur doit pouvoir suivre cette peau avec un crayon, sans le décoller de la feuille. Chaque liaison entre composants doit être analysée afi n de prévoir les matériaux qui assureront l’étanchéité à l’air de façon pérenne à cet endroit. En traitant une liaison donnée, le concepteur doit garder à l’esprit la continuité de la peau sur les liaisons avoisinantes.

Quelques précautions à prendre en neuf et en rénovation :
Le traitement de l’étanchéité à l’air des bâtiments a un impact sur le comportement thermique du bâtiment ainsi que sur son comportement vis-à-vis de l’humidité ou de l’extraction de polluants. Cet impact implique une vision cohérente des besoins de renouvellement d’air, de la limitation des problèmes de condensation interne ou superficielle, du traitement des infiltrations d’eau ou des remontées capillaires.
ASSURER UN BON RENOUVELLEMENT D’AIR
Un ou plusieurs systèmes de ventilation doivent être conçus pour évacuer les polluants, y compris la vapeur d’eau et les gaz de combustion. Il est fondamental que les principes de ventilation retenus soient compatibles avec une enveloppe étanche. En particulier, il est préférable d’installer des appareils de combustion prélevant l’air comburant directement à l’extérieur plutôt que depuis l’intérieur du bâtiment pour éviter tout dysfonctionnement des appareils.
VEILLER À LA CONSTITUTION COHÉRENTE DES PAROIS ET LIMITER LES PONTS THERMIQUES
Les parois sont composés d’un assemblage de matériaux de caractéristiques distinctes sur les plans thermique et hydrique. Elles doivent être conçues de façon à limiter la condensation de la vapeur d’eau à la surface des matériaux (condensation superficielle) ou à l’intérieur des matériaux (condensation interne). La condensation peut engendrer moisissure, développement de champignon, dégradation du bâti, développement d’acarien, etc.
 
TRAITER LES INFILTRATIONS D’EAUX DE PLUIE ET DE RUISSELLEMENT ET LES REMONTÉES CAPILLAIRES
Une enveloppe étanche à l’air doit également être étanche à l’eau liquide provenant de l’extérieur. Il est nécessaire d’éliminer toute infiltration d’eau dans les murs, que ce soit par des défauts d’étanchéité des façades et toitures, ou par capillarité en provenance du sol. Le traitement doit être cohérent avec la gestion globale des eaux de surface (pentes appropriées pour éloigner les eaux de ruissellement, drains, reprise d’étanchéité en sous-oeuvre, etc.). Le concepteur devra être particulièrement attentif pour apporter une réponse cohérente avec le traitement de l’étanchéité à l’air sur des bâtiments anciens sans fondation.

Consultation des entreprises :
Au terme de la phase de conception, le traitement de l’ensemble des liaisons doit être précisé dans un carnet de détails.
Le concepteur doit veiller à la cohérence de l’allotissement et l’ordonnancement des tâches afi n de limiter le nombre d’intervenants et d’assurer la continuité des dispositions retenues par le maître d’oeuvre en phase de conception.

Réalisation :
Les concepteurs et corps d’état peuvent s’appuyer sur de nombreux systèmes et produits manufacturés spécialement conçus pour obtenir une bonne maîtrise de l’étanchéité à l’air de l’enveloppe des bâtiments. Cependant, le soin et la qualité apportés à la mise en oeuvre restent essentiels. Il est donc nécessaire de sensibiliser les différents acteurs du chantier sur l’intérêt du traitement de l’étanchéité à l’air. Il est utile de fi naliser les détails d’exécution en concertation avec les entreprises pour une meilleure appropriation par l’ensemble des acteurs du chantier.
Généralement, les corps d’état suivant sont concernés par le traitement de l’étanchéité à l’air: maçonnerie, charpente, menuiserie, plâtrerie, peinture, électricité, plomberie, ventilation, façade et couverture. L’information et la concertation seront utilement étendues à tout acteur ayant un rôle sur l’ordonnancement, la coordination et le pilotage du chantier (OPC, maître d’oeuvre d’exécution, etc.).

La maîtrise de la perméabilité à l’air de l’enveloppe implique une attention particulière lors de la phase chantier, en particulier sur les étapes correspondant :
• au choix des matériaux (conformité aux normes produits en vigueur) et de leur conditions de stockage,
• aux tolérances dimensionnelles des supports (planéité et rugosité des surfaces de pose, respect des cotes dimensionnelles….) visant à assurer un parfait assemblage des différents composants de l’enveloppe,
• aux règles de mise en oeuvre des différents matériaux en partie courante et au niveau des différents points singuliers,
• aux taux d’humidité maximum acceptables par les supports, apportée par :
– l’eau endogène (eau nécessaire à la réalisation sur chantier des différents liants et partie d’Ouvrage),
– l’eau exogène (eau de pluie) tant que le bâtiment n’est pas encore hors d’eau, lors de la pose de éléments constitutifs de l’enveloppe
• aux acceptations de supports entre corps d’état.
Tout au long des travaux, le respect des principes du carnet de détails spécifi ques au chantier et le suivi des dispositions prévues est de rigueur. En plus d’une mesure de l’étanchéité à l’air à la réception, il est fortement recommandé de réaliser un test intermédiaire à la mise hors d’eau hors d’air du bâtiment ou de parties du bâtiment (par exemple, sur un logement témoin) afin de corriger les défauts au plus tôt et valider les dispositions retenues.

Vous pouvez télécharger les Mémentos de conception et de mise en œuvre à l’attention des concepteurs, artisans et entreprises du bâtiment

Retrouvez notre activité de test étanchéité à l’air / infiltrométrie.

 

Rating: 4.6/5. From 2 votes.
Please wait...