Diagnostics immobiliers Chalon sur Saône et environs

 14 ans d’expérience dans le domaine de l’immobilier, soit plus de 15 000 biens contrôlés à ce jour.

 Nos diagnostics immobiliers sont actualisés gratuitement jusqu’à la vente de votre bien.

 

Diagnostics immobiliers Chalon sur Saône

 

 

Tarif diagnostics immobilier obligatoires : prix avantageux incluant l’ensemble des diagnostics ventes, jusqu’au T3 inclus, sur Chalon sur Saône, Dijon et limitrophe (Saint Marcel, Lux, Epervans, Oslon, Lans, Chatenoy le Royal, Saint Rémy, Champforgeuil, Virey le Grand, Fragnes, Crissey, etc…).

Au-delà de ces secteurs ou pour maisons, appartements au nombre de pièces supérieur, nous contacter, devis diagnostic immobilier gratuit.

Rappel des diagnostics obligatoires :

Diagnostic de Performance Energétique (DPE) :

Le diagnostic de performance énergétique est un diagnostic qui permet d’évaluer la consommation énergétique d’un bâtiment et de fournir des recommandations sur les travaux qui permettront de faire baisser significativement celle-ci.
Il s’inscrit dans le cadre de la politique énergétique européenne destinée à réduire la consommation d’énergie des bâtiments et à limiter les émissions de gaz à effet de serre.
Tout propriétaire qui loue ou qui vend son logement doit faire réaliser par un technicien certifié ce diagnostic qui est valable 10 ans.

Diagnostic Amiante :
Les propriétaires de biens immobiliers dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997 doivent faire effectuer un diagnostic amiante lors de la vente ou de la location de leur logement.
Il existe plusieurs cas : en cas de vente, de location ; en cas de travaux, de démolition et dans le cas où le local reçoit du public (local commercial ou parties communes).
Le diagnostic amiante avant-vente est un diagnostic visuel, un repérage des produits et matériaux directement visibles et accessibles sans sondages destructifs. Il doit être obligatoirement réalisé par un technicien certifié, assuré, indépendant et autorisé à réaliser ces diagnostics. La recherche d’amiante porte sur tous les éléments pouvant contenir de l’amiante notamment sur les calorifugeages, les flocages amiantés, les faux plafonds ou parfois comme isolant, quand ils sont antérieurs au 1er juillet 1997 mais également sur tous les autres matériaux répertoriés dans une liste (annexe 13-9 du Code de la Santé Publique) tels que les matériaux en fibre ciment, les dalles de sol, les enduits projetés etc… En cas de doute sur la présence d’amiante sur un matériau visible, un échantillon est prélevé puis analysé en laboratoire.
En cas de présence d’amiante, le retrait du matériau ou un contrôle périodique tous les 3 ans devra être effectué par le propriétaire. En cas d’absence, le rapport à une date de validité illimitée à condition qu’il ait été réalisé après le 22 août 2002 (et qu’aucun travaux modificatif n’a été effectué, sinon il est fortement conseillé de réaliser un nouveau diagnostic amiante).

Diagnostic Plomb (Constat de Risque d’Exposition au Plomb CREP) :
Les propriétaires de biens immobiliers à usage d’habitation, dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1949, doivent faire effectuer un diagnostic de plomb dans les peintures lors de la vente ou la location de leur logement (les canalisations ne sont pas concernées).
Il existe principalement trois cas : en cas de vente, en cas de location, et pour les parties communes. Le diagnostic plomb ou constat de risque d’exposition au plomb (CREP) est conçu pour déterminer le degré de concentration de plomb dans un revêtement comme la peinture ou l’enduit. Le résultat de la recherche est exprimé en mg/cm². Les risques liés à l’exposition au plomb sont évalués par rapport aux mesures effectuées, mises en perspective par le degré de dégradation des revêtements contenant le plomb. Le diagnostic plomb doit être établi par un diagnostiqueur immobilier certifié, disposant d’une assurance responsabilité civile professionnelle, conformément à l’article L. 271-6 du code de la construction.
En cas de plomb dans les peintures, ce diagnostic est valable 1 an. En l’absence de plomb dans les peintures, le rapport à une date de validité illimitée à partir du moment où il a été effectué après le 27 avril 2006.

Diagnostic Gaz :
Depuis le 1er novembre 2007, tout propriétaire qui vend son logement équipé d’une installation intérieure de gaz datant de plus de 15 ans, dès lors qu’il existe une tuyauterie fixe (même si le logement n’est plus alimenté en gaz ou si le compteur gaz a été retiré) doit faire réaliser un diagnostic par un technicien certifié.
Les risques liés au mauvais état de votre installation intérieure gaz sont notamment les risques d’explosions dûs à une fuite de gaz dans le logement ou un risque d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) dû à une mauvaise combustion et/ou à une mauvaise ventilation des locaux. Les principaux points de contrôle sont sur les équipements fixes au gaz comme les radiateurs et les chaudières (cuisine ou autre), l’état des tuyauteries et des raccordements de l’installation, les appareils de production d’eau chaude sanitaire utilisant le gaz, les systèmes de ventilation et d’aération qui participent à la sécurité de l’installation et la combustion des appareils.
Ce diagnostic est valable 3 ans.

Diagnostic Electrique :
Depuis le 1er janvier 2009, tout propriétaire qui vend son logement équipé d’une installation intérieure électrique datant de plus de 15 ans doit faire réaliser par un technicien certifié un diagnostic.
Le diagnostic porte sur entre autres, les points suivants : présence d’un appareil général de commande et de protection et de son accessibilité, d’au moins un dispositif différentiel, d’un dispositif de protection contre les surintensités adapté à la section des conducteurs de chaque circuit, d’une liaison équipotentielle et d’une installation électrique adaptée aux règles particulières des locaux contenant une douche ou une baignoire etc… Le but de ce diagnostic est de limiter les incendies domestiques et les électrisations voire même électrocutions. Beaucoup trop de logements ont une installation soit vétuste ou soit qui n’est tout simplement pas en sécurité.
Le diagnostic électrique est valable 3 ans.

Diagnostic Loi Carrez :
La Loi n°96-1107 du 18 décembre 1996 dite « Loi Carrez » et le Décret d’application n°97-532 du 29 mai 1997 sont entrés en application le 19 juin 1997.
Ils font une obligation au vendeur de droits immobiliers de mentionner dans le texte de toute promesse ou compromis de vente, la superficie vendue. La surface énoncée à l’acte doit être comprise comme étant la superficie des planchers des locaux clos et couverts, après qu’aient été déduites les surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d’escaliers, gaines, embrasures de portes et de fenêtres. Il n’est pas tenu compte des parties des locaux dont la hauteur est inférieure à 1, 80 m.
En cas d’erreur, la vente peut être annulée et l’action doit être intentée au plus tard à l’expiration d’un délai d’un mois à compter de l’acte authentique de vente. Si, en revanche, la superficie calculée comme ci-dessus, s’avère être inférieure de plus de 5% (1/20e) à celle mentionnée dans la convention, l’acquéreur peut exiger une diminution de prix. L’action doit être intentée dans le délai d’un an à compter de l’acte authentique de vente.

La loi Carrez ne s’applique ni aux caves, ni aux garages, boxes ou places de parking, elle ne s’applique pas aux ventes sur plan qui sont soumises à l’article R 261-13 du Code de la Construction. Les ventes de terrains à bâtir, et les ventes de maisons individuelles en sont également exclues.

Diagnostic d’Etat des Risques Naturels et Technologiques (ERNT) :
Au terme des articles L. 125-5 et R 125-23 à 27 du code de l’environnement, les acquéreurs ou locataires de bien immobilier, de toute nature, doivent être informés par le vendeur ou le bailleur, qu’il s’agisse ou non d’un professionnel de l’immobilier, de l’existence des risques auxquels ce bien est exposé.
Un état des risques, fondé sur les informations transmises par le Préfet de département au maire de la commune où est situé le bien, doit être en annexe de tout type de contrat de location écrit, de la réservation pour une vente en l’état futur d’achèvement, de la promesse de vente ou de l’acte réalisant ou constatant la vente de ce bien immobilier qu’il soit bâti ou non bâti. Cette obligation d’information s’applique dans chacune des communes dont la liste est arrêtée par le Préfet du département, pour les biens immobiliers bâtis ou non bâtis situés :
– dans le périmètre d’exposition aux risques délimité par un plan de prévention des risques technologiques ayant fait l’objet d’une approbation par le Préfet ;
– dans une zone exposée aux risques délimitée par un plan de prévention des risques naturels prévisibles approuvé par le Préfet ou dont certaines dispositions ont été rendues immédiatement opposables en application du code de l’environnement (article L. 562-2).
– dans le périmètre mis à l’étude dans le cadre de l’élaboration d’un plan de prévention des risques technologiques ou d’un plan de prévention des risques naturels prévisibles prescrit par le Préfet ;
– dans une des zones de sismicité Ia, Ib, II ou III mentionnées à l’article 4 du décret du 14 mai 1991.
Le Diagnostic est valable pendant toute la durée du contrat de location et de son éventuel renouvellement.

 

Téléchargez notre mémento diagnostics au format PDF

Vous pouvez vous rendre sur notre page Activité Diagnostics immobiliers

 

Rating: 4.5/5. From 5 votes.
Please wait...